< " Un beau cadeau à l’auditoire..."

" Nous avons entendu la soprano Marie Perbost et la pianiste Flore Merlin qui, dans l’idée de parcourir Paris en musique, construisent un programme à partir de musique de Poulenc. Il s’agit d’un petit panorama de mélodies françaises, d’une grande richesse, stylistiquement très variées, à travers Poulenc (cycle Banalités, Les chemins de l’amour), Satie (Je te veux), Roussel (Le Jardin mouillée), Debussy (cycle Ariettes oubliées) Hahn (« C’est pas Paris, c’est sa banlieue », extrait de Ciboulette) et enfin, Charles Lecoq (1832-1918 ; « Ô Paris, gai séjour », extrait des Cent Vierges). Marie Perbost, qui commente brièvement chaque pièce avant de chanter, est très à l’aise dans ce répertoire, sa voix à une émission naturelle et sa belle diction l’atteste. Défenseuse de l’opérette, elle interprète à la fin le vaste air de Gabrielle des Cent Vierges de Lecocq et c’est un beau cadeau à l’auditoire qui a perdu l’habitude d’entendre une belle exécution d’un air d’opérette."

Concert du 24 juillet 2014, Festival Debussy