< Récital de Master 2

Eloge de l’abandon

Du vieux français bandon (permission), les sens du mot "abandon" possède de multiples facettes : céder, laisser aller, confier et finalement délaisser...la vie n’a de sens que si l’on accepte de s’y perdre, de mourir à soi-même...

avec Pierre-Yves Hodique, piano
Louise Pierrard, viole de gambe
Adèle Gornet, clavecin
Ryan Veillet, ténor
Mathieu Dubroca, baryton
Opus 333, quatuor de saxhorn
Jean Daufresne, Patrick Wibart, Vianney Desplantes et Corentin Morvan