< Eole apaisé

avec Louis Creac’h et Julie Friez, violon
Camille Ranciere, Pascale Jardin et Fanny Paccoud, alto
Sarah Ledoux, violoncelle
Youen Cadiou, contrebasse
Anne Marie Blondel, orgue
Olivier Leinen, flûte et basson
Jean-Daniel Souchon, trompette
Marie Perbost, soprano

En clôture du festival, Marie Perbost et Ma non troppo ont conçu un programme où les éléments se déchaînent avant d’être apaisés par la voix de Pallas, dans la surprenante cantate Éole apaisé (1730) de JS Bach. En réponse à la virtuosité de cet air et de la cantate 51, qui mêle la voix de soprano au son puissant de la trompette divine, Jean-Philippe Rameau s’imposait naturellement avec le célébrissime air de la Folie de Platée et éclatez, fières trompettes de Castor et Pollux

Un concert éclatant et festif, prélude au traditionnel feu d’artifice tiré le soir sur le port de Locquirec.